google-site-verification: google5eb474f3c051ee2d.html
 
Rechercher

Dossier Tariq Ramadan : Mounia Rabbouj, l’histoire d’une escroquerie

Dernière mise à jour : janv. 7


Mounia Rabbouj accusatrice contre Tariq Ramadan, partie civile contre DSK, accusatrice contre Me Riglaire

Mounia Rabbouj, qui a été entendue en novembre dernier durant une confrontation avec Tariq Ramadan, a été fortement remise en question sur ses déclarations mais aussi sur son profil psychologique qui apparaît au grand jour.


Déclarations mensongères y compris sur son passé. Traitant de menteuses ses anciennes amies qui témoignent contre elle dans le dossier Tariq Ramadan, Mounia, seule, sans son avocat Éric Morain, n’a pas pu expliquer ses propres mensonges.


Fausses déclarations et manipulation


Plusieurs points des plus surprenants apparaissent au grand jour. Celle qui dit s’être fait violer 9 fois, a été confrontée à de bien étranges messages audios où on l’entend explicitement dire qu’elle allait tout mettre en place pour nuire à Tariq Ramadan. Sa sœur déclare, elle aussi, que Mounia Rabbouj prévoyait depuis le début de le piéger en tentant de vendre son histoire à un Tabloïd. D’autre part, courant 2018 lorsque Mounia Rabbouj voulait sortir du dossier, accusant Me Szpiner et Jean-Claude Elfassi de l’avoir manipulée à porter plainte, elle avait envoyé à un soutien des écrits, des messages audios et des photos, qui infirment son récit et confirment qu’il s’agit de fausses accusations de viol.


D’autre part, trois versions de plaintes différentes ont été produites par Mounia Rabbouj dont l’une, la dernière, qui fait mention d’un acte d’étranglement avec une ceinture, or la preuve est faite que c’est Jean-Claude Elfassi qui lui a demandé de rajouter cet élément dans sa plainte qui figure d’ailleurs toujours dans le dossier.

Enfin, Mounia Rabbouj qui a affirmé qu’elle était novice en termes de « pratiques sexuelles », afin de les attribuer à Tariq Ramadan, a dû avouer un étrange fait qu’elle avait caché sur son passé. Son ex-conjoint, père de son premier enfant, est un acteur de film pornographique mettant notamment en scène des jeux sexuels de domination et de violence sexuelle « hard ». Sur certaines photos des lieux où furent tournés ces films pornographiques, Mounia Rabbouj apparait à côté de lui. Elle accuse Tariq Ramadan de lui avoir fait subir des pratiques enfaite mises en scène dans certains des films de son ancien conjoint.


De DSK à Tariq Ramadan, des mots qui ne trompent pas


Mounia Rabbouj, fait une petite apparition dans la nouvelle série « Chambre 2806 » qui retrace l’affaire DSK. En effet, elle a participé en tant qu’escorte à des orgies qui auraient impliqué le candidat qui aurait dû se présenter à la Présidentielle en 2012. Elle l’accusait alors de savoir que les prestations étaient tarifées. Lui a toujours nié ses accusations.


Dans la série sur DSK, elle apparaît le visage ravagé et son discours est, de façon très troublante, similaire à ses déclarations contre Tariq Ramadan. « Consentante », dit-elle, à un acte « qu’elle ne voulait pas » et sa description est, mot pour mot, identique contre ceux, de DSK à Tariq Ramadan, qu’elle accuse.

En effet, elle les accuse de pratiques qui sont en fait les siennes et qu’elle a même revendiquée dans un article du GQ :



Extrait de l'article QG Magazine


Tariq Ramadan n’est donc pas le seul à avoir été accusé par Mounia Rabbouj. DSK, mais aussi l’avocat Me Riglaire, sans compter d’autres victimes de ses agissements. Elle n’a pas hésité, pour se venger, à publier de la photo de l’un de ses nombreux amants, nu, sur Twitter. Mounia Rabbouj a accusé divers hommes et toujours sur le même mode : mensonges, manipulation, victimisation et fausses accusations.


Concernant l’avocat Me Riglaire, elle l’accusait de proxénétisme et celui-ci a été totalement blanchi.

Avec les mêmes procédés, l’escorte toxicomane a tenté de le détruire avec de fausses accusations mais aussi des déclarations salissantes sur sa sexualité et avec un cyber harcèlement sur les réseaux sociaux. Elle répète le même schéma dans l’affaire Tariq Ramadan : mensonges, manipulation, victimisation et fausses accusations.





DSK et Me Riglaire ont été blanchis, et ses accusations contre Tariq Ramadan sont encore plus invraisemblables et infondées. Mounia Rabbouj, qui a déjà été condamnée pour de nombreuses escroqueries, doit aujourd’hui faire face à ses mensonges et fausses accusations. L’affaire Tariq Ramadan semble être, pour cette presque cinquantenaire, l’affaire de trop…



Françoise Bertrand