google-site-verification: google5eb474f3c051ee2d.html
Rechercher

"Gilets jaunes": 101 gardes à vue à Paris et de nombreuses interrogations

#Giletsjaunes #Macron #Société




Un total de 101 personnes ont été placées en garde à vue après les violences qui ont émaillé le rassemblement parisien du mouvement des "gilets jaunes". "L'acte 2" du mouvement des "gilets jaunes", qui protestent contre la hausse des prix du carburant, et plus largement contre les taxes et la baisse du pouvoir d'achat, a réuni samedi plus de 100.000 personnes à travers la France, dont 8.000 à Paris.


Comparant ce chiffre de 106.301 personnes exactement, à celui des 282.710 manifestants recensés lors de la première journée le 17 novembre, le ministre de l'Intérieur a évoqué un "fort affaiblissement de la mobilisation". Sur les reseaux sociaux, de nombreuses personnalités et citoyens ont remis en question la maniére dont les chaines nationales couvrent les manifestations et cherchent à diaboliser le mouvement des gilets jaunes.

Le journaliste Yvan Rioufol déclare sur sa TL "La stratégie de la diabolisation des #GiletsJaunes, que poursuit le gouvernement quand il dénonce une "peste brune", montre un pouvoir paniqué qui a perdu toute décence. L'incendiaire est la Macronie qui crie au feu. #Darmanin".
Wladimir Garcin-Berson, journaliste, s'exprime lui aussi sur les manifestations :
"Beaucoup manifestaient pour la première fois. C'étaient des parents, travailleurs, retraités, jeunes adultes qui voulaient plus de pouvoir d'achat, de services de l'Etat, et, dans l'ensemble, "mieux vivre". #GiletsJaunes"

Samedi, des manifestants se sont opposés aux forces de l'ordre qui ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogène et des lances à eau. Les heurts ont fait 24 blessés, 21 du coté des manifestants et 5 côté forces de l'ordre, 103 personnes ont été interpellées, dont 101 ont été placées en garde à vue, selon la Préfecture de police.


Le gouvernement dénonce quand à lui un mouvement pollué par l'extrême droite. Pourtant, sur place, c'est une population étéroclyte et dans sa grande partie apolitisé que nous retrouvons parmis les manifestants. "Une petite frange d'individus d'extrême droite est mise en avant alors que nous sommes pour la plupart des citoyens de toutes les confessions, voulant simplement récuperer nos droits que le gouvernement Macron nous prend petit à petit.." déclare un manifestant d'une soixentaine d'année présent sur les Champs Elysée samedi.

La rédaction



© 2019 par Le réveil citoyen

                  DIM Production 

  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon