google-site-verification: google5eb474f3c051ee2d.html
Rechercher

L'Asphyxie des océans

Nos habitudes humaines nous permettent difficilement de vivre en symbiose avec notre environnement. Nous sommes en ce premier quart du 21ème siècle au pic de la destruction de l’environnement de notre planète, et cela surtout en raison du réchauffement climatique difficilement réversible.



Les recherches ne se comptent plus pour confirmer que la montée de la température engendre un déséquilibre catastrophique sur la terre et destructeur dans les océans, en provoquant particulièrement le phénomène de blanchiment des coraux.

 Les océans représentent 70% de la surface de la terre et sont source de milliers d’espèces encore inconnues et bénéfiques à un écosystème de plus en plus en mal à survivre face à presque 100 ans d’industrialisation.

Les coraux sont source d’alimentation, de logement et protagonistes d’une biosphère régulatrice de la vie océanique.


Il est dans le devoir des sociétés de comprendre que la montée globale de seulement 2 degrés du climat océanique, prévue dans les prochaines décennies, entrainera une asphyxie des coraux, créant une réaction en chaîne de la disparition des espèces de plancton, phytoplancton, crustacés, petits poissons et une multitude d’espèces végétales et animales océaniques vivant de cet écosystème.


En y ajoutant la surabondance des déchets plastiques, chimiques et la surpêche, qui causent la disparition des espèces marines et de leurs prédateurs, nos océans subissent une cadence de dépouillement incontrôlable de toutes les formes de vie.


 La responsabilité de chaque société et de chaque individu dans son mode de vie et dans sa consommation a un impact considérable la dégénérescence de la flore marine. La tâche pour amoindrir cette catastrophe démesurée paraît colossale pour un individu, mais à petite échelle et en transmettant les bonnes informations, les périmètres d’action s’agrandissent.

Pour ce qui est de la consommation quotidienne, une des règles fondamentales de l’économie est : la demande fait l’offre. Si l’on veut agir et réagir, demandons des produits éthiques, qui préservent à la fois la santé humaine et celle des autres espèces vivantes afin de maintenir un équilibre pour tous.


Plus personne ne peut nier l’impact négatif de l’activité humaine sur l’écosystème de la Terre, la prochaine étape reste à faire comprendre que ce déséquilibre environnemental aura des répercussions directes sur les espèces terriennes dont nous faisons partie.


Kevin Allagapen

© 2019 par Le réveil citoyen

                  DIM Production 

  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon