google-site-verification: google5eb474f3c051ee2d.html TRAPPED IN TRANSMISSION

© 2019 par Le réveil citoyen

                  DIM Production 

  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon
Rechercher

TRAPPED IN TRANSMISSION

On est souvent piégé dans la transmission psychique qui colore la façon dont on vit les réalités de la vie, créant d'une certaine manière des liens normalisés avec soi-même, le monde et les autres.

Ces traces psychiques, inconsciemment transmises par la génération d’au-dessus, façonnent notre identité.

La construction de soi prend racine dans ce qui est vu et validé par les autres.

Les premiers représentants de l’« autre » pour un enfant sont ses parents, c'est en effet à travers leur regard que l'enfant commence à construire son existence.



Qui êtes-vous ? Ou plutôt de qui venez-vous ?


La façon dont vous interagissez porte en effet l'empreinte des générations précédentes.

Il y a ainsi une connexion entre vous et la génération d’au-dessus qui se reflète dans votre façon d'être. Quelles traces cette génération vous a t-elle laissé? Et que faites-vous psychiquement avec celles-ci?

Commençons par une explication de la transmission psychique et de son fonctionnement.

La dimension psychologique de l'homme est sous-tendue par deux composantes: le Conscient et l'Inconscient.


Le Conscient vous est perceptible, vous savez ce à quoi vous pensez, ce que vous ressentez, ce que vous faites.

L'Inconscient est ce qui se manifeste sans contrôle, ce qui surgit dans vos mots, dans vos rêves, dans vos réactions, vos sentiments, éventuellement sans même que vous le repériez.

La transmission psychique fonctionne à un niveau inconscient, à travers un mécanisme universel : l’identification.


Selon la définition de J.Laplanche et J.-B. Pontalis, il s’agit d’un « processus psychologique par lequel un sujet assimile un aspect, une propriété, un attribut de l’autre et se transforme, totalement ou partiellement, sur le modèle de celui-ci. La personnalité se constitue et se différencie par une série d’identifications ».


Cela signifie que vous répétez inconsciemment ces liens en vous identifiant à l'un de vos parents, ce qui vous amène à avoir le même lien que lui/elle par rapport à ce qui vous entoure, par exemple être stressé en cuisinant ou ressentir un manque de liberté en prenant soin des autres.


Il s’agit ici de la façon dont vous avez été formaté par cette transmission inconsciente et à partir de ce que vous avez saisi de ce qui a été vu et entendu. Vous avez eu un modèle et c'est vers là que vous vous dirigez inconsciemment comme un destin.

Toutes les générations sont-elles condamnées à répéter les mêmes liens avec soi, le monde et les autres?


Nous ne sommes pas notre transmission, mais nous devenons notre transmission si nous ne

prenons conscience, ni ne prenons en considération la partie influente de ces traces sur nos rapports à soi, aux autres et au monde.

Dans une comparaison approfondie, vous pouvez remarquer que votre lien avec votre frère est similaire au lien que votre mère a avec ses frères et sœurs.

Ici, on repère les liens et leur similitude avec ceux de la génération d’au-dessus.

Les liens tissés avec les mondes et les humains sont semblables à ceux dont vous avez été témoins, et que vous répétez simplement parce qu'ils sont ceux du répertoire familial bien connu, sans même vous en apercevoir.


Cependant, certaines interactions, réactions, manières de se connecter avec les personnes qui vous entourent ainsi que les façons de gérer les situations méritent d'être réinterrogées, surtout quand celles-ci sont problématiques, c'est-à-dire quand ces empreintes, provenant d'ailleurs, sont déposées sur vos liens vous mettant dans des situations difficiles et/ou délicates et créant des impacts toxiques sur vous-même et les autres.

Par exemple, le besoin d'être indépendant est perçu comme un attribut positif, mais il faut saisir la source qui colore la position. Si cette position d'indépendance provient d'une identification avec une mère qui a toujours été indépendante parce qu'elle ne pouvait compter sur les gens autour d’elle, vous la vivrez tel quel. En répétant ce comportement, vous pouvez vous enfermer à travers la construction d’un lien similaire à celui de votre mère, prise dans sa réalité singulière avec les autres.


Dans cet exemple, cette position est intrinsèquement névrotique car en réalité vous n’êtes pas dans le même contexte que votre mère, et vous pourriez éventuellement compter sur les gens autour de vous pour vous donner un coup de main.

D'autres exemples comme se sentir sans valeur ou en échec dans sa vie, se sentir visible en prenant soin des autres, se sentir dépressif, ne pas se sentir important pour les autres, se sentir invisible ... pourraient provenir des liens que vos parents ont avec leur manière de gérer leur vie.


Vous ne reprenez pas seulement des attributs mais des relations avec le monde qui, d'une manière ou d'une autre, fonctionne comme cela a fonctionné pour vos parents. C'est ainsi que votre regard et votre esprit ont perçu le monde façonné lui-même par le regard de vos parents, dans cette première sphère de construction.

Une transmission peut venir vous enfermer, vous condamner psychiquement, vous êtes alors inconsciemment convaincu d’être coincé dans le contexte et les perceptions dans lesquelles vous vous trouvez, incapable de voir à ce moment-là d'autres portes, d’autres moyens pouvant exister.


Il s'agit d’une répétition de comportements et d’interactions transmis, qui ne sont ni repérés dans la conscience ni remis en question, n’autorisant pas le sujet à penser aux changements possibles. La raison de ces répétitions est liée au concept de filiation "Je suis le fils de ... / la fille de ...". Il est naturel de ressembler à son parent, cependant si l'on est conscient de sa ressemblance physique ou de caractère avec son parent, on l’est peu de la répétition automatique et inconsciente des liens et des schémas de ces derniers.

L'esprit ici ne pense pas à une manière différente de traiter la situation, mais se vivra dans ces perceptions parce qu'aucune autre voie n'existe dans sa conscience. Il est, en quelque part, piégé dans ces traces provenant des générations d’au-dessus.


Cette transmission porte des traces névrotiques des générations d’au-dessus


La névrose est un dysfonctionnement psychologique créant des perceptions biaisées dans son rapport à soi et aux autres, sans perte de contact avec la réalité.

La transmission reflète ces chaînes névrotiques de la génération précédente qui, à leur tour, vous enchaînent.


C'est la non conscience de ces empreintes qui rend cela normal et non questionné, c'est tout aussi normal que l'ADN.


Bien que ce soient les relations que vos parents, grands-parents ont vécu dans le contexte dans lequel ils se trouvaient, vous n'êtes pas eux, ni n’êtes dans le même contexte. Ainsi, vous avez ici le choix de ne pas recréer ce contexte afin de vivre différemment vos liens, vous êtes en mesure de modifier ces empreintes psychiques génétiques à travers le pouvoir de la conscience.


Puisque l'identité est toujours en construction, au-delà de la sphère familiale, l’identification va continuer à fonctionner à travers les étapes de votre vie et les rencontres sur votre chemin.

Prendre conscience de ces empreintes crée du mouvement dans cette partie condamnée de votre identité qui n'a pas été visualisée et qui jusque là est restée inexplorée.

Cette condamnation psychique, une fois dans la puissante sphère de la conscience, peut disparaître en libérant votre âme du poids inutile de ces empreintes.


Des stratégies doivent être mises en place pour vous permettre de vous déplacer de la condamnation psychique:

• Savoir votre histoire consciemment. Mettre en mots l'histoire et les liens de votre famille permettra un effet important sur votre conscience et votre réflexion.

• Analysez vos liens avec les autres et le monde et vous y trouverez des similitudes dans les générations précédentes.

• Identifier les créations de scénarios névrotiques similaires à ce dont vous avez été témoin, validant ce fonctionnement. Soyez conscient de ce qui crée ces réalités névrotiques construites sur une perception biaisée et les dissocier de la réalité de votre propre contexte.

• Prendre conscience du poids de ces chaînes de transmission

• Visualisez d'autres façons d'interagir, de réagir et de transformer cette transmission jusqu'à ce que ces nouveaux liens soient intégrés dans votre fonctionnement psychique.

Une rupture dans la normalité de cette transmission psychique est souvent nécessaire pour permettre de s'affranchir de ce poids dans sa construction identitaire et trouver l'essence de son âme.


Identifier les chaînes psychologiques vous piégeant dans diverses dimensions et trouver la porte de sortie de cette condamnation psychique vous permettra de continuer à vous construire avec d'autres modèles que vous aurez choisis.

Demandez-vous et décidez-vous de qui vous voulez être et dessinez vos liens avec le pouvoir de la conscience, puisque vous avez aujourd'hui le pouvoir de choisir, de créer et de construire.


Thevaki Sriseyohn

Psychologue Clinicienne