google-site-verification: google5eb474f3c051ee2d.html Ian Hamel fait face à la justice helvétique pour avoir diffamé et calomnié Tariq Ramadan.
Rechercher

Ian Hamel fait face à la justice helvétique pour avoir diffamé et calomnié Tariq Ramadan.


Ian Hamel est « prévenu » et est accusé d’avoir calomnié et menti au sujet de Tariq Ramadan. Une instruction a été ouverte.






C’est une nouvelle qui fait du bien à toutes les personnes qui ont été les cibles du journaliste retraité Ian Hamel qui écrit toujours quelques piges dans Le Point. De Tariq Ramadan à Bernard Tapie, les informations sont souvent fausses, tronquées et parfois clairement liées à l’idéologie ou aux fantasmes du septuagénaire.


Lui qui ne souhaitait pas comparaître devant la justice helvétique - préférant les tribunaux français- a été obligé, en tant que prévenu, de faire face au Procureur Général de l’État de Genève en Suisse.


Le journaliste retraité est accusé d’avoir falsifié et menti au sujet des conclusions du rapport de deux juges remis au Conseil d’État genevois relatif aux rumeurs sur les relations entre Tariq Ramadan et ses élèves. Ian Hamel avait tout simplement rapporté le contraire des conclusions du rapport en prétendant que celles-ci confirmaient les allégations, alors que, comme le lui a rappelé le Procureur Général, il était dit que les rumeurs étaient « infondées ».

Face à la justice helvétique, il a dû répondre au chef d’accusation de calomnie, subsidiairement de diffamation. Il a été entendu en tant que prévenu. Cela équivaut à une mise en examen en France. Devant le Procureur Général, il n’a tout simplement pas su expliquer pourquoi il avait interprété le rapport genevois dans le sens contraire de sa conclusion. D’après une source proche du dossier,

le Procureur a été particulièrement sévère à l’égard du prévenu.


Ian Hamel et les fake News


Ian Hamel, dans son livre publié en janvier 2020, relaye la même fakenews, avec un peu plus de prudence, parmi d’autres approximations et contre-vérités. Vouant une obsession pour Tariq Ramadan, il n’a de cesse depuis quinze ans de mener des campagnes de désinformation au sujet du professeur d’Oxford. Le journaliste retraité a grandement participé et a constamment nourri la campagne de lynchage médiatique contre Tariq Ramadan. Le contenu de l’article incriminé a été repris par tous les médias français et un grand nombre de journaux anglais et arabes à travers le monde. Ian Hamel s’est aussi fait remarquer pour sa misogynie clairement affichée. Il n’a pas hésité à s’en prendre violemment à la femme et aux filles du professeur avec des tweets et des écrits graveleux révélateurs de son rapport aux femmes.


Le septuagénaire Ian Hamel est aussi impliqué dans  le« dossier Tariq Ramadan ». En lien avec Majda Bernoussi et « Brigitte » la plaignante suisse, mais aussi avec d’autres détracteurs du Professeur depuis des années, il ne cache pas son envie de détruire le professeur d’Oxford, lui qui avait déjà menacé en 2007 de « buter » Tariq Ramadan comme le prouve un e-mail qui a été remis aux juges suisses, à divers journalistes, et que nous avons pu consulter.

Il risque donc d’être encore entendu dans l’affaire Tariq Ramadan. D’ici là, espérons qu’il apprenne les règles de déontologie journaliste élémentaire : transmettre la vérité.


Alexandre David

© 2019 par Le réveil citoyen

                  DIM Production 

  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon